la patience!

la patience!

| Poèmes français

  - l'amitiél'amitiél'amitiél'amitiél'amitiél'amitiél'amitié

SOLITUDE

Il est un rivage solitaire

 Un endroit où nul ne va

La où pour la premiére fois

 J'entendis mon coeur se taire.

 Aucun bruit, le silence,

 Je n'ai nul pour compagnie

Je n'entends la mer qui gémit

 Ni loin, loin, la violence.

 Telle une soudaine exilée

Je savoure ce moment

 Simplicité en cet instant

 J'apprends alors la paix.

 Au contact de la nature

 Celle de l'être se révèle

 Son esprit se renouvelle

 Et le ciel se dénature.

Auteur : www.alazais.net

 

Innocence

Il est une innocence pénible

Quand on ne sait rien des histoires

Que l'on ne sait aucune savoir

Que le jury nous prend pour cible.

je n'ai plus de larmes pour pleurer

Et tout le monde me retient

Me dit que c'est pour mon bien

Que mes ailes il m'a brisées.

Et moi noyée dans ce monde fou

Je me sens partir en trombe

J'ai la blancheur de la colombe

Que l'on fait tomber dans la boue.

auteur:www.alazais.net

Je pleure

Est-ce trop compliqué de croire**

 A défaut d'être sûre et de savoir**

 Que de rien naissent des histoires**

Plus belles et solides que l'ivoire ? **

 Maintenant, O vénéré Morphée,**

 Emportes-moi loin où en tranquillité**

 Je puis sans honte me mettre à pleurer**

 Pour tous mes rêves qu'ils ont pu gâcher !**

 Je pleure, petite fille que je suis,**

 Je ne sais point tout ce qui est vie**

 Mais uniquement ce qu'on m'en a pris.**

Auteur : www.alazais.net

mise en page et décoration:la patience! Hassen, Auteur du poème et source de l'image:www.alazais.net

AMITIE

L'amitié est une main tendue dans le noir

Quand on y croit plus, quand on perd espoir.

L'amitié est un fou rire, un grand sourire,

Jamais absent même quand on traverse le pire.

L'amitié c'est aussi toujours et à jamais

L'échange, le partage et la complicité.

auteur:www.alazais.net

le coup de coeur

***J'aime***

J'aime ce

 sourire en ce matin

Enveloppée dans un câlin

Emmitouflée dans un soupir

Et soupirant d'un doux plaisir.

J'aime contre toi me sentir bien

Ne pas penser au lendemain

Ne pas penser qu'on va finir 

 Par quitter le cocon. Sortir.

Car dehors il fait tout chagrin

Et que je me sens pas trés bien

Loin de tes caresses de désir

De tes "Je t'aime", de tes soupirs.

 

 

 

Tous droits réservés